Google supprime une autre application du Play Store pour des raisons étranges, cette fois il s'agit de Tasker

2015/11/18 | Source: ANDROID POLICE

ap_resize

Cela n'est pas la première fois que nous avons rapporté la politique déplorable de Google concernant la suppression  d'applications du Play Store. Un jour, vous êtes le développeur d'une application extrêmement populaire, distribuée à des milliers d'utilisateurs, le lendemain, elle a disparue sans aucun avertissement, aucune explication, et aucun moyen de communiquer facilement avec l'équipe pour comprendre ce qui a mal tourné.

La dernière victime en date est la célèbre et ridiculement puissante application Tasker. Tasker était disponible sur Android depuis des temps immémoriaux et a rendu beaucoup d'utilisateurs extrêmements heureuxs avec ses nombreuses possibilités. Vous voulez allumer la machine à pop-corn quand vous criez "c'est l'heure du film!" à votre téléphone ? Il y'a probablement une façon de le faire avec Tasker. Que diriez-vous d'être salué chaque matin par un "Bonjour mon beau" quand vous allumez les lumières de la chambre ? Il doit y avoir un profil Tasker pour cela. Mais l'application est non seulement utile pour les gadgets et même si beaucoup d'entre nous se sentent dépassés par ses capacités, elle fait toujours partie de la fondation d'Android et la  tête d'affiche des applications qui ouvre les possibilités de la plate-forme.

 

Supprimer Tasker sans un préavis est non seulement irresponsable, c'est bêtement aveugle face à toute l'histoire d'Android et en particulier lorsque les motifs de révocation sont au mieux douteux. Nous avons contacté le développeur de Tasker, Pent pour savoir ce qui se passe, et jusqu'à présent, l'histoire est aussi bizarre que possible.

Pent n'a pas obtenu un avertissement concernant la suppression et dans la console des développeurs, il voit cette explication:

"Cette application a été éliminée de Google Play pour une violation de l'agrément du programme des développeurs sur les substances dangereuses.  S'il vous plaît examiner l'article sur l'optimisation pour "Doze and App Standby" et modifiez le manifeste de votre application avant de la soumettre à nouveau. Plus de détails ont été envoyé au propriétaire du compte ».

Il semble que le retrait était fondée sur l'existence d'une autorisation dangereuse qui désactive Doze dans le manifeste de l'application: android.permission.REQUEST_IGNORE_BATTERY_OPTIMIZATIONS. La même raison a été donnée à Stefan Pledl pour la suppression de son application du Play Store.

 

Cependant, et voici la partie étrange, cette autorisation est pas dans la version Play Store de Tasker. En réalité, Pent nous raconte que l'application n'a jamais été publiée sous quelque forme que ce soit avec cette permission. L'autorisation est disponible dans une version bêta actuelle distribuée indépendamment sur le site de Tasker, mais Pent avait été averti par un ami que c'était un motif de révocation possible du Play Store et ils avaient donc prévu de la supprimer eux-même.

Alors, comment cette autorisation est arrivé chez Google et provoquée le retrait de l'application du Play Store? Pent a deux théories: soit 1) un utilisateur bêta a présenté un rapport de bogue qui a attiré l'attention de Google ou 2) le mode de vérification sur l'appareil de l'application a marqué l'application bêta sur le périphérique d'un des testeur.

 

Dans les deux cas, cela aurait mérité un avertissement préalable et un peu plus de transparence. Une simple communication avec le développeur aurait clarifié la situation.

De telles erreurs ne devraient pas se produire, pas avec des applications aussi populaires que Tasker  avec plus de 500.000 installations et pas non plus avec les petits développeurs qui ne possèdent pas le même nombre de fan. Si le Play Store est la devanture que vous utilisez pour vendre vos services et logiciels et votre gagne-pain en dépend, vous devriez au moins être averti au sujet des transgressions de votre application, vous laisser le temps de les corriger, et la courtoisie de vous expliquer avant d'être condamné à l'exil.

Nous allons garder nos yeux sur le cas de Tasker et mettrons à jour cet article avec les développements ultérieurs.

 

Restons en contact

Back to top